Programme & Activités

Categories: Actualités, Commémoration, Programme & Activités

ibuka-beEn 1994 au Rwanda, en cent jours seulement, plus d’un million de personnes (hommes, femmes, bébés, enfants, personnes agées, sans aucune distinction) ont été massacrées sur l’ensemble du territoire du pays pour la simple raison qu’ils sont Tutsi. Le génocide des Tutsi au Rwanda a été le dernier génocide du 20e siècle. Planifié de longue date et organisé essentiellement sous les ordres du « Hutu Power », ce crime des crimes contre l’Humanité se déroula dans l’indifférence de la communauté internationale et sur fond de guerre d’influence hégémonique entre pays occidentaux dans la région des Grands Lacs africains.

Certains de ces pays ainsi que l’ONU ont reconnu en partie leur part de responsabilité dans le génocide des Tutsi. Néanmoins, très Ntaramapeu d’actions concrètes de réparation sont entreprises en faveur des victimes survivantes qui continuent à faire face aux conséquences multiples et multiformes du génocide, aux discours négationnistes banalisant la gravité du crime, aux tentatives d’occultation de la réalité des horreurs qu’elles ont vécues ainsi qu’aux nombreuses attaques de culpabilisation par ceux-là mêmes qui ont perpétré le génocide des Tutsi et veulent le faire oublier et en effacer les traces.

Ibuka: Marche du souvenir 2011C’est pourquoi il est impératif d’entretenir la flamme de la mémoire du génocide des Tutsi pour rappeler à l’Humanité que, malgré les bonnes résolutions et les discours qui ont suivi les génocides des Arméniens et des Juifs, il y eut un autre génocide. Il est primordial, pour éduquer les générations futures au respect de la vie humaine, d’entretenir cette mémoire et d’élaborer les outils adéquats de répression et de prévention contre toute tentative de génocide ou d’acte génocidaire tout en favorisant par tous les moyens la résilience pour les victimes survivantes.

IBUKA apporte sa contribution à cette construction de la mémoire à travers les activités commémoratives auxquelles elle vous convie chaque année.

 

Share

Lire aussi